AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

-35%
Le deal à ne pas rater :
[Ventre flash] Xbox One S All Digital + 3 jeux + 1 mois au Xbox Live ...
149.99 € 229.99 €
Voir le deal

 

 breaking from those memories (r)

Aller en bas 
AuteurMessage
Siovhan Wolfs

Siovhan Wolfs

✩ MESSAGES : 197
✩ INSCRIPTION : 16/10/2013
✩ PSEUDO : shewolf ☆ clau
✩ CREDITS : © goldcrest.
✩ AVATAR : natalie dormer

FOREVER YOUNG AND BEAUTIFUL
✩ ADRESSE: 000, QUARTIER - NYC/HAMPT.
✩ REPERTOIRE:

breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) EmptyDim 20 Oct - 21:03


The echoes are gone in the hall. But I still
remember, the pain of december.

@avril lavignetumblr.
La douleur se propageait doucement dans son corps frêle. Elle avait encore perdu du poids. Ce n'était pas normal de souffrir autant d'un événement aussi joyeux que celui-là. Pourtant, elle ne pouvait pas se résoudre à vivre d'une façon différente. Devant la glace son corps nu et à peine mouillé du bain qu'elle venait de prendre, semblait squelettique. Sa peau laiteuse étaient asséché et devenait de plus en plus pâle. Elle couva sa poitrine de son bras pour aller attraper la serviette prêt d'elle. Une fois qu'elle l'eut passé autour de son corps, elle marcha vers sa chambre. Ou plutôt celle de l'hôtel. Depuis que ces nausées avaient commencé, Siovhan avait prit la décision de ne plus resté dans sa maison et d'aller à l'hôtel. Prêt de l'aéroport au cas où elle aurait une soudaine envie de s'éclipser de sa vie et de tous ces problèmes. Une fois arriver à proximité du lit, elle enfila un chandail ainsi qu'un pantalon jogging. Hors de question qu'elle s'habille proprement aujourd'hui. Elle s'attacha rapidement les cheveux mouillés en une queue de cheval sachant qu'en faisant cela, elle aurait un grand plie lorsqu'ils seraient enfin sec. Siovhan ne s'attarda pourtant à de simple détail comme ceux-ci. La jolie blonde regarda dans la pièce et se rendit finalement prêt d'une petite boîte avec des souvenirs de son mariage. Son alliance était doucement posé sur une photo d'eux tout sourire. Elle frôla des doigts leur visage heureux avant de la remettre dans la boîte. Elle ne resta pourtant pas longtemps là à contempler le passé. La blonde se rendit vers son sac à main, d'où elle sortit une petite image de son tout premier échographie. Bien évidemment elle pouvait à peine voir la silhouette de son enfant. Elle pouvait le sentir tout de même en elle; quelque chose avait changé. Pendant quelques secondes elle ferma les yeux en pensant à ce petit foetus qui grandissait en elle chaque jour un peu plus. Si elle aurait aimé que cet enfant lui permette de revenir avec son ex-mari, malheureusement pour elle, la crainte qu'il ne soit de son amant était tout aussi présente. Siovhan ouvrit les yeux et posa une main sur son ventre. Elle devait faire attention à leur deux vies à partir de maintenant. Et donc, prendre du poids au lieu d'en perdre. Alors qu'elle était perdu dans ce rêve, dans son avenir, quelques coups retentirent sur la porte. Elle fronça les sourcils avant d'ouvrir la porte. Plus tôt elle avait demandé à Alec de le voir, que c'était urgent. Lorsqu'elle vit qui se tenait derrière la porte, toutes ces craintes revinrent en un claquement de doigts à la surface: Myran. Euh.. Bonjour? Elle vit que sa main était toujours posé sur son ventre, elle la retira vivement, ouvrant la porte afin de laissé entré le brun dans sa chambre d'hôtel. Comment avait-il sut qu'elle était là? Et pourquoi venait-il la dérangé? Peut-être qu'il avait vu cette article dans se foutue magazine à potin racontant qu'elle avait été voir le médecin trois fois la même semaine. Son coeur battait dans sa poitrine. Elle décida de sagement le laissé parler et de se taire.
Revenir en haut Aller en bas
Myran Dawkerty

Myran Dawkerty

✩ MESSAGES : 540
✩ INSCRIPTION : 12/10/2013
✩ PSEUDO : KITTY.
✩ CREDITS : moi-même
✩ AVATAR : B. BARNES

FOREVER YOUNG AND BEAUTIFUL
✩ ADRESSE: 222, SOUTHAMPTON - NYC/HAMPT.
✩ REPERTOIRE:

breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: Re: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) EmptyLun 21 Oct - 1:07

« Ah, oui, j'en ai entendu parler. D'après les rumeurs, Siovhan Wolfs serait allez très souvent voir son médecin ces derniers temps. » Myran tend l'oreille, aux aguets à l'entente du nom de Siovhan associé au mot médecin. Bien loin de songer à ce qui allait être murmurer après, il se contentait d'imaginer un rhume dur à soigner. Mais dans la société guindé, mieux valait être réceptif aux rumeurs qui, avouons le malgré tout ce qu'on pouvait dire, savait être très régulièrement vrai. « Ce qui est sûr, c'est qu'elle n'y va pas uniquement pour lire les magazines dans la salle d'attente. » « Hortense, tu sais quelque chose que nous ne savons pas? » La dénommée Hortense, commère en chef des vieilles dames de l'élite, qui semblait aussi increvable qu'un immortel, semblait trépigné de joie devant l'idée de savoir quelque chose que ses acolytes, tout aussi vicieuses qu'elle, ne savait pas. « Voyons les filles, à son âge, la ménopause est loin. Quand on va aussi souvent chez le médecin, c'est souvent pour un heureux présage. » « Mais elle a divorcé il y a de cela … oh, un enfant de son ex-mari il y a quelques mois ? Ce serait fou vraiment très ... » Myran avait déjà posé son verre de champagne dont le goût venait subitement de l’écœurer. Il se força à afficher un sourire cordial le temps de quitter les lieux et se rua au Gurney's Inn.

✼ ✼ ✼


Arrivé devant la porte de la chambre de Siovhan, Myran eut un léger moment d'hésitation. Cela valait-il bien la peine ? Ne ferait-il pas mieux de retourner au brunch, faire comme s'il n'avait rien entendu et dans le cas ou Siovhan serait vraiment enceinte, se contenter d'oublier l'idée qu'il puisse être le père et simplement vivre sa vie ? Il savait qu'il en serait capable, ce dont il était moins sûr, c'était de savoir si Siovhan chercherait à lui expliquer que son ex-mari n'était pas le seul potentiel père de ce gosse. Dans le cheminement de ses pensées, il avait déjà frappé à la porte, sans réellement s'en rendre compte. C'est la voix de la jolie blonde qui le tira de ses réflexions. « Euh... bonjour? » Myran arque un sourcil, quelque peu sceptique devant la réaction de Siovhan. Il s'attendait à beaucoup de chose, une porte claqué au nez, un aveu direct, quelque chose de chaleureux, de très froid. Rien de ça, elle semblait plutôt surprise de la voir là. Et il en savait pas trop si ça l'indifférait ou s'il était énervé qu'elle ait pu penser qu'il resterait cloîtré chez lui en entendant parler de l'affreuse, que dis-je, l'abominable rumeur sous-entendant que Siovhan était allez chez le médecin plusieurs fois, qu'elle pourrait bien être enceinte. Et si personne n'imaginait Myran comme étant le père, lui savait que c'était probable. Et quel cauchemars ! Myran Dawkerty, père. Il ne savait déjà pas tenir une plante en vie plus d'une semaine – la femme de ménage s'en occupait bien mieux que lui – alors un bébé, ça semblait encore plus infaisable. Une apocalypse dans son existence déjà ébranlé par le procès de son père. « Salut Siovhan, je passais dans le coin, je me suis dis que ça serait sympa de venir te voir un peu. » Il a pleinement conscience qu'elle ne la pas invité à entrée, mais la bienséance n'est pas une chose innée chez le jeune homme. Indifférent aux envies de Siovhan, il se glisse entre elle et l'encadrement de la porte afin de pénétrer dans la chambre d'hôtel comme s'il y avait été convié. « T'aurais pas quelque chose à boire ? Je suis venu à pieds, j'ai vachement soif. » Il tentait de combler les blancs, pas convaincu d'avoir envie d'aborder le sujet de but en blanc, encore moins d'en entendre la réponse. Il avait peur. Pire encore, il avait honte d'avoir peur. Et c'était pathétique. « Alors, comment tu vas Siovhan ? On a plus tellement de nouvelle de toi chez l'élite des commères. » C'est décidé, il aborderait le sujet plus tard. Là tout de suite, il n'était pas prêt. Il lui fallait d'abords un verre. Non mieux, une cuve.
Revenir en haut Aller en bas
Siovhan Wolfs

Siovhan Wolfs

✩ MESSAGES : 197
✩ INSCRIPTION : 16/10/2013
✩ PSEUDO : shewolf ☆ clau
✩ CREDITS : © goldcrest.
✩ AVATAR : natalie dormer

FOREVER YOUNG AND BEAUTIFUL
✩ ADRESSE: 000, QUARTIER - NYC/HAMPT.
✩ REPERTOIRE:

breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: Re: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) EmptyLun 21 Oct - 3:43

Siovhan Wolfs, alias une des mariées les plus apprécie de tous les Hamptons. Elle se rappelait encore des articles et des paparazzis qui cherchaient toujours a les photographiés elle et son mari, ou encore, à ces vielles femmes qui répandait des rumeurs sur le jeune couple. Car oui, ils s'étaient mariés extrêmement jeunes. Mais à ce moment-là, aucun des deux n'avaient pensés qu'ils divorceraient sept ans plus tard. Toute leur histoire avait été couverte du début à la fin. Lorsque son divorce fût finalement annoncé, le bruit ne cessa pas. Encore aujourd'hui elle entendait l'écho des rumeurs, la déchirant encore plus. Si les gens avaient souffert de ce divorce, la colère, l'incompréhension et la tristesse avait été encore plus fort chez Siovhan. Elle qui pensait que tout dans son couple allait bien, qu'enfin ils pourraient se consacré au plus important, soit d'avoir des enfants. Depuis un certain moment ils en parlaient, voulaient bien tentés. Bien évidemment dès que Alec l'accusa d'avoir une aventure avec un autre homme, le projet bébé fût mis de côté. Si au départ elle réussi à la convaincre qu'elle lui avait été fidèle, les rumeurs, elles, n'avaient pas aidés à sa cause. La voilà donc dans une chambre d'hôtel, incapable de pénétré sa propre demeure sans gerber sur la moquette du salon. Les souvenirs étaient encore trop vifs pour qu'elle puisse le faire. Son monde allait vite et depuis longtemps elle avait apprit à ne plus appréhender la situation. Pourtant, en voyant la silhouette de son amant, tout changea. Siovhan qui n'avait pas eu d'idylle avec Myran avant de divorcer, une fois qu'il fut prononcé dans le désespoir de la situation, décida de consumer cette fausse relation. Elle ne trompait pas Alec, tout comme elle ne renonçait pas à ces principes. Elle était une femme libre, déchiré, mais libre. En le voyant devant sa porte, les émotions devinrent forte, trop, et l'envie de vomir l'envahit. Salut Siovhan, je passais dans le coin, je me suis dis que ça serait sympa de venir te voir un peu. Elle goba ces paroles en le dévisageant. Mais que diable s'était-il passé pour qu'il se présente à sa chambre d'hôtel sans prévenir et en plus avec cet humeur qui lui donnait envie de lui arracher la tête. Sympa n'était pas le mot qu'elle aurait employé pour exprimer sa venue. La tête pleine de question, elle ne chercha pas longtemps. T'aurais pas quelque chose à boire ? Je suis venu à pieds, j'ai vachement soif. Elle prit le temps de se retourner avant de rouler les yeux et de sortir une bouteille de vin rouge. Elle retira rapidement le bouchon sans difficulté vu son état, irrité. Une fois fait, elle prit une coupe ainsi qu'un verre d'une boîte en carton et versa le vin dans la coupe et prit de l'eau dans le verre. Une fois fait, elle tendit la coupe à Myran avant de prendre une gorgée d'eau afin de calmer son mal de coeur horrible. Alors, comment tu vas Siovhan ? On a plus tellement de nouvelle de toi chez l'élite des commères. Comme si elle croyait vraiment à ce qu'il venait de dire. Toutes les femmes riches devaient parler de ces rendez-vous chez le médecin. Et bien sûr, certaines devaient espéré qu'il s'agissait de l'enfant d'Alec afin de revoir le couple tant chéri ensemble. D'autre, devait répandre qu'il s'agissait de l'enfant de son prétendu amant. Heureusement pour Myran, personne ne savait que ces femmes parlaient de lui, sauf bien sûr, le concerné qui devait l'avoir entendu. Je m'en sors, Myran. Comme toujours. Elle était fatiguée et même épuisée de tout ce cirque. Elle voulait que tout revienne à la normal, retourner dans les bras de son ancien tendre et adoré époux. Mais ce n'était plus possible car il croyait qu'elle l'avait trompé. Ce qui était faux. Elle se mit une main sur le front, déconcerté par les événements, par ce bébé et en ce moment par Myran. Qu'est-ce-que tu veux? Je suis fatigué, j'aimerais m'étendre. Elle ne mentionna pas le bébé, un sujet encore trop fragile même si elle redoutait qu'il savait. Dans son fort intérieur, elle espérait que ces vielles dames avaient pensé que le bébé était de Alec.
Revenir en haut Aller en bas
Myran Dawkerty

Myran Dawkerty

✩ MESSAGES : 540
✩ INSCRIPTION : 12/10/2013
✩ PSEUDO : KITTY.
✩ CREDITS : moi-même
✩ AVATAR : B. BARNES

FOREVER YOUNG AND BEAUTIFUL
✩ ADRESSE: 222, SOUTHAMPTON - NYC/HAMPT.
✩ REPERTOIRE:

breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: Re: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) EmptyLun 21 Oct - 22:10

Myran fixe la jolie blonde avec un intérêt peu commun, comme s'il tentait de déceler dans son comportement un infime signe qui prouverait que les déblatérations de la vieille Hortense au brunch était infondées. Plein de raison pousse à voir plusieurs fois un médecin, une tumeur, un cancer quelconque, le dépistage du VIH, une MST du genre de la syphillis qu'elle venait faire traiter à l'hôpital plusieurs jours d'affiler. Oui voilà, peut-être que Siovhan avait la syphilis, ça serait pas plus mal, lui n'aurait pas trop à s'inquiéter. Quoique, ils avaient couché ensemble, les risques étaient probable. Jouant de ses doigts sa cuisse, il finit par se convaincre qu'il valait mieux avoir la syphilis qu'un marmot dans les potes. De nos jours, la syphilis, ça se traite à coup d'antiobiotique, un gosse tu l'as dans les pattes jusqu'à la majorité et n'oublions pas, s'il vous plaît, qu'ici la majorité prenait son temps. « Je m'en sors, Myran. Comme toujours. » Il esquisse un vague sourire. 'Comme toujours', elle emploie le terme comme si sa vie entière était un défi alors que, avouons le, Siovhan Wolfs est de ceux qui n'ont pas tant à se plaindre, à l'instar de Myran, ils sont riches, ont à portés de main bien des rêves et si des petits tracas se plantent dans leurs vies, ils sont de ceux qui sont envier par la communauté, qu'on parle de l'élite ou des gens plus modestes. Les gens des Hamptons représentent à eux seuls l'apogée d'une société que chacun rêve d'atteindre mais que peu parvienne à ne serait-ce que toucher du doigt. « Qu'est-ce que tu veux ? Je suis fatigué, j'aimerais m'étendre. » Il observe Siovhan déguster son verre d'eau comme si c'était elle et non lui qui tenait entre ses mains le verre de vin. Arquant un sourcil intéressé, il réprime un soupir d'effroi. Siovhan aime le vin, c'est de connaissance national, elle aime le voit, boit le vin, se délecte de vin. Mais aujourd'hui, seul la coupe de Myran est remplie. Et ça, ce n'est pas normal. Ce serait le bon moment, sans doute, pour exprimer ce qu'il pense, mais dans sa tête, les mots n'ont pas le sens qu'il recherche, dans toutes les hypothèses qu'il s'imagine, il paraît toujours hargneux et désagréable. Or, malgré la peur grandissante de voir qu'Hortense ait pu avoir raison auprès de ses vipères d'ami, il ne souhaite pas fermer Siovhan à la discussion. Comment pourrait-il lui expliquer qu'il ne peut décemment pas être père, qu'il serait le pire de l'univers, si elle refuse de l'écouter parce qu'il l'a auparavant vexé ? « Quoi ? Tu doutes du fais que je puisse venir juste pour tes jolies yeux? » Myran se para d'hypocrisie, affichant une mine faussement outrée devant Siovhan qui n'attendait que de savoir la raison, qu'elle savait forcément intéressé, de la venue du jeune homme. Mais il éluda sa question comme si elle ne lui avait jamais demandé de s'expliquer sur les raisons de sa venue.  « Je suis terriblement déçu Siovhan. » ajouta-t-il pour le simple plaisir de l'effet théâtrale. Pour le besoin aussi de combler les blancs et repousser l'inévitable raison pour laquelle il était venue aujourd'hui. Si la rumeur ne lui était pas venu jusqu'aux oreilles, aurait-il ne serait-ce que songé à venir revoir Siovhan ? Sans doute que non. C'était là le plus horrible dans l'histoire. « Je croyais que tu étais fan de vin ? » S'enquit-il. Il cherchait discrètement à amener le sujet sur le bon chemin, voir si Siovhan allait, sans qu'il ait besoin de demander quoique ce soit, prouver que les rumeurs étaient fausses. Ou quoique ce soit qui lui évite de partir sur un sujet épineux. Mais il semblait évident qu'il lui faudrait parler. Il était prêt à se lancer, finalement. Il attendait seulement de voir ce qu'elle allait répondre au sujet du vin et du verre d'eau qu'elle tenait dans sa main. Et si la réponse n'avait aucun sens, Myran trouverait le courage de se confronter à ce qui serait alors évident : la grossesse de Siovhan dont il était le potentiel père.

j'traîne en longueur, désolée. je voulais faire la question au sujet de l'alcool mais au prochain, je fais avancer les choses promis, là c'est pas top ♥
Revenir en haut Aller en bas
Siovhan Wolfs

Siovhan Wolfs

✩ MESSAGES : 197
✩ INSCRIPTION : 16/10/2013
✩ PSEUDO : shewolf ☆ clau
✩ CREDITS : © goldcrest.
✩ AVATAR : natalie dormer

FOREVER YOUNG AND BEAUTIFUL
✩ ADRESSE: 000, QUARTIER - NYC/HAMPT.
✩ REPERTOIRE:

breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: Re: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) EmptyLun 21 Oct - 23:56

Siovhan Wolfs de l'élite des Hamptons détestait qu'on suive sa vie, qu'à chaque sortie, chaque rendez-vous quelqu'un commence une rumeur stupide à son sujet. Elle savait très bien qu'il y avait des gens qui ne vivaient que pour raconter des rumeurs sur les gens comme elle. Après tout, comment ne pas se délecter d'un mariage complètement fichu entre deux personnes influentes des Hamptons. Siovhan en avait marre que tous le monde parle d'elle. En ce moment son coeur était brisé par son divorce, sa vie n'était plus la même sans Alec. Alors que tous le monde ne pensait qu'à dire à quel point c'était dommage pour elle, Siovhan souffrait le martyr. Elle était affreusement malade, ne mangeait presque plus et ne voulait même plus vivre. Lorsque son amie la poussa chez le médecin, tout changea. La nouvelle qu'elle apprit lui donna envie de vomir. Enceinte. Bien évidemment, les test ne confirmait pas depuis combien de temps exactement elle était enceinte. Elle se contrefichait de qui était le bébé, même si au fond après y avoir réfléchi elle espérait avec les doigts croisés qu'il s'agissait du bébé de son ex-mari Alec. Ce serait certainement une très bonne façon de se remettre ensemble. Mais elle devait confronté la dur réalité qui avait présentement un verre de vin rouge à la main. Siovhan était épuisé, littéralement. Elle avait envie de s'étendre et de faire un somme. Malheureusement pour elle, Myran se tenait là, dans son appartement pour une raison encore inconnu. Bien évidement, elle savait ce qu'il faisait là. Les rumeurs à propos du médecin. C'était déjà bon qu'il pense venir prendre de ces nouvelles. Après tout, il pourrait s'être choper le sida sans le savoir. Quoi ? Tu doutes du fais que je puisse venir juste pour tes jolies yeux? Elle le regarda en faisait un regard compris. Bien sûr que non, il n'était pas venu pour ces beaux yeux. Elle aurait le flairé des kilomètres à la ronde. Doucement elle reprit une gorgée de son eau. Son envie de gerber ne passait pas. En ce moment, au lieu d'être debout à parlé avec Myran, elle devrait être au lit pour sa santé, pour leur santé. Elle avait deux personnes à pensé au lieu de deux. Bien évidemment, elle ne boirait pas de vin, ce n'était pas bon pour son bébé qui était peut-être le seul espoir pour ravoir son mari. Tu aurais pu faire mieux quand même. C'est à peine plausible. dit-elle d'un petit ton amusé. Il ne voulait pas en venir à la question, ce qui avait la fâcheuse tendance à rendre Siovhan énervé. Je suis terriblement déçu Siovhan. Elle regarda son interlocuteur, sans être le moindrement vexé. Elle leva les yeux au ciel et soupira. Dieu ce qu'il pouvait être long avant d'en venir au point précis de sa venu. Ce qui n'est pas surprenant. Elle le regarda avec cet terrible envie qu'il parle enfin pour qu'il puisse déguerpir et la laissé dormir en paix. Malheureusement il se tenait toujours là dans son salon avec cet à proprement dit plutôt atterré. Je croyais que tu étais fan de vin ? Aussitôt elle comprit le petit auquel il jouait. Elle se mit à sourire tout innocemment se retenant de rire en se mordant la lèvre inférieur. C'était on ne peut plus drôle. En réalité, Myran savait pour sa grossesse et venait pour savoir s'il avait raison de s’inquiéter pour la paternité du potentiel bébé. Siovhan ne répondit pas tout de suite, le laissant miroité. Elle adorait jouer à ce jeux avec lui. D'accord. Assez plaisanté. Comment tu as su que j'étais enceinte? Elle l'avait dit de façon cru tout en manquant de tactique et ne le regrettait pas une seconde. Elle en avait marre des prétendus et des questions à double sens pour obtenir tel information. Elle n'était pas comme ça et son humeur de femme enceinte n'aidait pas à cause.

Arrête, c'était parfait. breaking from those memories (r) 257400729 
Revenir en haut Aller en bas
Myran Dawkerty

Myran Dawkerty

✩ MESSAGES : 540
✩ INSCRIPTION : 12/10/2013
✩ PSEUDO : KITTY.
✩ CREDITS : moi-même
✩ AVATAR : B. BARNES

FOREVER YOUNG AND BEAUTIFUL
✩ ADRESSE: 222, SOUTHAMPTON - NYC/HAMPT.
✩ REPERTOIRE:

breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: Re: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) EmptyMer 23 Oct - 23:37

Il garde les yeux baissés, attendant la réaction de Siovhan qui ne tarde d'ailleurs pas à venir. « Tu aurais pu mieux faire quand même. C'est à peine plausible. » Myran relève le regard en direction de Siovhan, achevant de vider son verre avec un air révérencieux tout simplement irritant, reposant le verre avec une indiscrétion qui l'amuse.  « Mince, moi qui suis habituellement doué pour les mensonges. » sa phrase était accompagné d'une mine faussement attristée. « Comme toi, non? Rajoutât-il, presque amer. Il était prêt à sortir une nouvelle idiotie, pour combler les blanc, penser à autre chose, éviter le bon sujet, celui pour lequel il était venu. Mais Siovhan le devança avec plus de rapidité qu'il ne l'aurait souhaité, le confrontant subitement à ce qu'il refusait de songer jusqu'alors. « D'accord. Assez plaisanté. Comment tu as su que j'étais enceinte? » Il fronce le nez, dérouté par son ardent désir de rentrer dans le vif du sujet. Lui n'était pas prêt, vraiment pas. La boule d'inquiétude qui se créait dans son ventre venait tout à coup de remonter jusqu'à sa gorge et faisait désormais yo-yo dans tout son corps avec la manière vicieuse d'un coup auquel on ne se serait pas attendu. Myran laisse un instant son regard se perdre dans le fond de son verre, passablement irrité par la situation, regrettant même d'être venu jusqu'ici. S'il était resté chez lui, il aurait évité bien des emmerdes, plus encore la confrontation à l'horrible possibilité d'être le père d'un enfant qu'il se savait incapable de gérer. Finalement, il relève le regard vers Siovhan, fixant son regard clair avec un sourire en coin. L'art de reprendre contenance. « Tu veux dire outre le fait que la grande Shiovhan Wolfs prenne de l'eau à la place du vin? » Son ton ironique cachant à la perfection une manque évident de savoir-faire quand à la situation. Myran avait toujours su quoi et comment faire dans n'importe quel cas, mais l'image d'un potentiel enfant portant le nom des Dawkerty, un enfant qui plus est qu'il n'avait pas désiré, fruit d'une nuit passagère avec une énième femme en cours de divorce qui venait le voir à son cabinet, n'était pas de son ressort. S'affaissant sur sa chaise, le verre toujours à la main, le visage redevenu sérieux, presque amer. « J'en savais rien. Ce qui, au passage, n'est absolument pas normal. » Même s'il ne gérait absolument rien de cette situation, être tenue dans l'ombre des petits soucis médicaux de Siovhan ne lui semblait pas acceptable vis à vis d'une situation dans laquelle il jouait peut-être un rôle qu'on pouvait bien définir de primordial. Vital, même. « Mais j'ai entendu cette vieille commère d'Hortense déblatéré auprès de ses vipères fripées au sujet de tes visites trop régulière chez le médecin. » Silencieux, il marque une pause avant d'esquisser un vague sourire représentant l'ironie qui s'apprête à transparaître derrière sa phrase. « L'hypothèse d'une ménopause précoce à été abordée mais comme ça semblait peu crédible, elles se sont rabattus sur le fait que tu devais t'être en poule pondeuse. » Du bout des doigts, il effleure la bouteille de vin avant de s'en resservir un verre sans aucune gêne, désirant seulement se désaltérer, bien qu'il doute que sa gorge sèche puisse être hydraté à cet instant précis.  « Depuis combien de temps, Siovhan? » Depuis combien es-tu enceinte, depuis combien de temps tu le sais, depuis combien de temps tu tais la vérité. Surtout, depuis combien de temps tu a commencé à te dire que ton ex-mari n'était pas forcément le père de ce foutu gosse et qu'il était peut-être devant toi, le bon type ? Passablement irrité, Myran achève le contenu de sa boisson d'une traite, espérant faire passer l'amertume bloqué dans le fond de sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
Siovhan Wolfs

Siovhan Wolfs

✩ MESSAGES : 197
✩ INSCRIPTION : 16/10/2013
✩ PSEUDO : shewolf ☆ clau
✩ CREDITS : © goldcrest.
✩ AVATAR : natalie dormer

FOREVER YOUNG AND BEAUTIFUL
✩ ADRESSE: 000, QUARTIER - NYC/HAMPT.
✩ REPERTOIRE:

breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: Re: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) EmptyVen 25 Oct - 5:11

Depuis que Myran Dawkerty avait entré dans sa chambre d'hôtel, elle sentait plein d'énergie négative entouré la pièce. Pendant un instant elle eut presque peur pour son bébé. Après un moment elle avait réussi à se calmer, elle et son pauvre coeur qui battait une chamade folle. Elle devint alors froide, ne voulant plus rien sentir. Sa fatigue était toujours présente et au lieu de parler au bourreau des coeurs, elle aurait dû être en train de dormir paisiblement, s'accordant un petit délais. « Mince, moi qui suis habituellement doué pour les mensonges. » C'était pathétique à se stade. Si elle aurait eu ne serait-ce qu'une once de force, elle l'aurait poussé hors de sa chambre. Mais la fatigue et l'épuisement de la situation la prenait. Elle était beaucoup plus découragé par ces stupidités qu'autre chose. Qu'est-ce-qui pouvait être pire que de porter un enfant qu'on ne voulait pas? Myran aurait eu beau dire ce qu'il voulait, elle était le martyr dans toute cette histoire. Lui n'avait été qu'une histoire d'un soir qui avait été plaisante mais qui s'arrêtait là, point. « Comme toi, non? » Il ne cessait donc jamais de parler et d'en ajouter? Pendant un instant elle se dit que les hommes étaient en tord de dire que les femmes étaient des moulins à paroles. Juste voir Myran était la preuve humaine qu'un homme pouvait équivaloir à cent femmes facilement. Comme elle aurait eu envie de la lui bouclé. « C'est marrant, je t'ai pas entendu chialer comme tu le fais lorsque tu te trouvais dans mon lit. On peut retourner au sexe? C'est moins barbant que t'entendre parler. » Elle était pire qu'irrité par tout ce petit jeux enfantin. Bien évidemment qu'il était là parce qu'il avait peur d'être le père du gosse. C'était plus qu'évident. Pourtant la couple qu'il tenait en main laissait paraître qu'il ne voulait pas du tout s'attarder au détail mais oublier le plus vite possible. Siovhan ne le laissa pas dans le déni bien longtemps préférant commencé toute suite la petite discussion. D'un ton cru et froid, elle lui déboula la vérité, enfin une partie. Oui, elle était enceinte. Elle fut presque certaine de voir le visage de son cher Myran pâlir. Le même ton qu'elle avait eu en apprenant la nouvelle. Elle eut presque envie de rire. Elle se retenu cependant un peu afin de ne pas trop le froisser. « Tu veux dire outre le fait que la grande Shiovhan Wolfs prenne de l'eau à la place du vin? » Parce que maintenant elle était alcoolique. Mais quel réputation elle obtenait de ce bel âtre. Une chance qu'il n'avait pas eu à écrire le discours d'un bon-cuit pour elle, tous ces défauts et pire encore serait ressortie. Et bien évidemment, sans humour. « Un simple rappel que nous ne sommes pas dans un événement caritatif et que je ne suis pas alcoolique. Mais oui, excepté ça bien sûr. » Elle le regarda s'asseoir et l'imita après un moment. Ils étaient tous les deux dans la même situation qui leur étaient dorénavant hors de leur contrôle. Sauf que lui semblait être encore plus perturbé qu'elle, ce qui la radoucit soudainement. Il avait déjà assez de problème comme ça, il n'avait pas besoin qu'elle vienne en rajouter, il pouvait très bien s'en passer. « J'en savais rien. Ce qui, au passage, n'est absolument pas normal. » Il avait raison, ce qui la dégoutait. Elle détestait donné raison à quelqu'un. Elle attendit avant de dire quoique ce soit, sachant que tout d'abord il devait se vider le coeur. Sa gorge se noua sous l'effet de la pression qu'il mettait sur elle. S'il ne le savait pas, c'était effectivement déjà des rumeurs qui circulaient dans les Hamptons. Mauvais signe. « Mais j'ai entendu cette vieille commère d'Hortense déblatéré auprès de ses vipères fripées au sujet de tes visites trop régulière chez le médecin. » Voilà que son hypothèse s'avérait à être en réalité la pure vérité. Doucement elle soupira et ferma les yeux un moment pour assimiler la nouvelle. Elle était dans de la grosse merde, c'était impossible que l'enfant d'à peine quelques semaines soit de Alec. Soyons honnête, elle avait divorcer trois mois plus tôt. Sa dernière relation avait été avec Myran. Elle ne chercha pourtant pas à dire quoique ce soit. Ce n'était toujours pas le moment. Lorsqu'il toucha à la bouteille de vin et se mit à rire, elle sut tout de suite qu'il avait besoin de quelque chose de bien plus fort qu'un verre de vin rouge. Siovhan elle-même se serait enfilé un verre de cognac si ce n'avait pas été le fait qu'elle était enceinte et qu'elle devait protégé la vie de ce petit être. « L'hypothèse d'une ménopause précoce à été abordée mais comme ça semblait peu crédible, elles se sont rabattus sur le fait que tu devais t'être en poule pondeuse. » Elle se mit à rire avec lui, il fallait que la souffrance sorte. Elle se leva aussitôt versant un verre de whisky à Myran. Elle se rapprocha de nouveau puis lui tendit, sans sourire cette fois-ci. « Depuis combien de temps, Siovhan? » Siovhan s'assied de nouveau afin de prendre le temps d'analyser la question. Il était maintenant temps qu'elle lui dise toute la vérité à propos de tout, de ces examens, de ces rendez-vous, de la réelle situation, de ce qu'elle comptait faire. Pourtant, la garce en elle lui dit qu'elle devait se contenir. Elle devait maintenant pensé à la vie de son enfant à venir. Ce n'était plus que sa sale petite personne égoïste. Elle n'allait pas gâché leur deux vies pour être en cloque de Myran Dawkerty. « Est-ce-que tu veux vraiment le savoir? En fait, si je ne t'ai rien dit, c'est peut-être parce que je n'en avais tout simplement pas l'intention. Je suis la mère de cet enfant, et il n'a pas de père. » Elle ne répondait à aucune de ces questions, et elle le savait très bien. Mais la vérité risquait de lui faire du mal. Elle prit une pause et but une gorgée d'eau. Combien aurait-elle donné pour boire une coupe de vin. « Je suis enceinte d'à peu prêt quatre semaine. Et je le sais depuis trois jours. » Elle prit une pause. Il aurait du mal à digéré la suite, par chance qu'il avait du whisky et qu'il était déjà à l'hôtel. « Myran, tu es le père de cet enfant. » Siovhan réfléchissa quelques secondes en fermant les yeux puis doucement se rapproche de Myran un petit sourire sur les lèvres. Elle ne jouait pas, enfin ou presque. Elle prit une de ces mains et la posa sur son ventre le regardant dans la prunelle des yeux, cherchant à voir une réaction. Doucement, avec cet air doux qui ne lui allait pas et qui la faisait paraître d'une vrai garce manipulatrice, elle lui dit une nouvelle phrase. « C'est ton bébé qui est là. » Après, elle pourrait même lui montré l’échographie s'il voulait. Même s'il ne verrait absolument rien.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




breaking from those memories (r) Empty
MessageSujet: Re: breaking from those memories (r)   breaking from those memories (r) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
breaking from those memories (r)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GONE MAYBE GONE ✼ :: SUMMER KIND OF WONDERFUL :: sag harbor :: gurney's inn-
Sauter vers: